Espagne : la cour suprême de Lleida revient sur l’interdiction du niqab

Dans sa décision du 14 février rendue publique ce jeudi, le tribunal de Lleida a indiqué que l’interdiction du niqab pourrait augmenter les discriminations à l’égard des femmes le portant puisque celles-ci seraient contraintes de rester enfermer chez elles et donc de ne pas s’intégrer à la société espagnole.

niqab

Le débat sur l’interdiction du niqab lancé 2010 en France par un député communiste avec la complicité de l’UMP avait fait tâche d’huile en Europe. Certains pays comme la Belgique ou l’Italie avaient emboîté le pas de la France, des pays comme la Finlande, la Grande Bretagne ou encore la Suisse avaient décidé de ne pas l’interdire.

En Espagne, il n’existe pas de loi nationale interdisant le port du niqab, néanmoins des villes comme Barcelone ou Lleida en Catalogne avaient en 2010, voté son interdiction. Les femmes qui portent le niqab au sein de l’espace public sont depuis susceptibles d’être verbalisées. Une interdiction qui pourrait prendre fin puisque la cour suprême de Lleida a renversé la décision d’interdiction votée 3 ans plus  tôt par le conseil municipal.

Dans sa décision du 14 février rendue publique ce jeudi, le tribunal de Lleida a indiqué que l’interdiction du niqab pourrait augmenter les discriminations à l’égard des femmes le portant puisque celles-ci seraient contraintes de rester enfermer chez elles et donc de ne pas s’intégrer à la société espagnole. Le tribunal évoque par ailleurs la liberté de culte que garantit l’Espagne et rejette l’argument sécuritaire prétextant que celui-ci était infondé. Une décision balayant les arguments avancés par la municipalité pour justifier l’interdiction.

Cette décision est un signal fort, espérons que des associations et citoyens saisiront les tribunaux espagnol afin d’abroger cette loi injuste et discriminatoire.

Sur le même thème...

Oumma Zone

Les stickers de décoration islamique de vos rêves!

Vos réactions : 3


*