Espagne : la cour suprême de Lleida revient sur l’interdiction du niqab

Dans sa décision du 14 février rendue publique ce jeudi, le tribunal de Lleida a indiqué que l’interdiction du niqab pourrait augmenter les discriminations à l’égard des femmes le portant puisque celles-ci seraient contraintes de rester enfermer chez elles et donc de ne pas s’intégrer à la société espagnole.

niqab

Le débat sur l’interdiction du niqab lancé 2010 en France par un député communiste avec la complicité de l’UMP avait fait tâche d’huile en Europe. Certains pays comme la Belgique ou l’Italie avaient emboîté le pas de la France, des pays comme la Finlande, la Grande Bretagne ou encore la Suisse avaient décidé de ne pas l’interdire.

En Espagne, il n’existe pas de loi nationale interdisant le port du niqab, néanmoins des villes comme Barcelone ou Lleida en Catalogne avaient en 2010, voté son interdiction. Les femmes qui portent le niqab au sein de l’espace public sont depuis susceptibles d’être verbalisées. Une interdiction qui pourrait prendre fin puisque la cour suprême de Lleida a renversé la décision d’interdiction votée 3 ans plus  tôt par le conseil municipal.

Dans sa décision du 14 février rendue publique ce jeudi, le tribunal de Lleida a indiqué que l’interdiction du niqab pourrait augmenter les discriminations à l’égard des femmes le portant puisque celles-ci seraient contraintes de rester enfermer chez elles et donc de ne pas s’intégrer à la société espagnole. Le tribunal évoque par ailleurs la liberté de culte que garantit l’Espagne et rejette l’argument sécuritaire prétextant que celui-ci était infondé. Une décision balayant les arguments avancés par la municipalité pour justifier l’interdiction.

Cette décision est un signal fort, espérons que des associations et citoyens saisiront les tribunaux espagnol afin d’abroger cette loi injuste et discriminatoire.

Sur le même thème...

Vos réactions : 3

*


  1. salam aleikoum
    La cour suprème espagnole va revenir sur le niqab Cette décision est un signal fort, espérons que des associations et citoyens saisiront les tribunaux espagnol afin d’abroger cette loi injuste et discriminatoire.

    Evaluez ce commentaire : Thumb up 2 Thumb down 1

  2. As-Salâmou ‘Alaykoum,

    Qu’Allâh nous préserve de revenir vers les lois forgées lors des litiges alors que le Très Haut nous a dit :

    أَلَمْ تَرَ إِلَى الَّذِينَ يَزْعُمُونَ أَنَّهُمْ آمَنُوا بِمَا أُنزِلَ إِلَيْكَ وَمَا أُنزِلَ مِنْ قَبْلِكَ يُرِيدُونَ أَنْ يَتَحَاكَمُوا إِلَى الطَّاغُوتِ وَقَدْ أُمِرُوا أَنْ يَكْفُرُوا بِه ِِ وَيُرِيدُ الشَّيْطَانُ أَنْ يُضِلَّهُمْ ضَلاَلا ً بَعِيدا

    « 60. N’as-tu pas vu ceux qui prétendent croire en ce qu’il t’a été révélé et ce qui fut révélé avant toi ? Ils veulent prendre pour juge le Tâghoût, alors que c’est lui qu’on leur a commandé de désavouer ! Mais le Diable veut les égarer très loin, dans l’égarement. 61. Et lorsqu’on leur dit: «Venez vers ce qu’Allah a fait descendre et vers le Messager», tu vois les hypocrites s’écarter loin de toi. »
    [Sourate 4 verset 60, 61]

    Le Cheïkh Soulaïmân Ibn ‘Abd Allâh rahimahullâh parmis nos anciens érudits a dit au sujet de ce verset :

    وفي الآية دليل على أن ترك التحاكم إلى الطاغوت الذي هو ما سوى الكتاب والسنة من الفرائض وان التحاكم اليه غير مؤمن بل ولا مسلم

    « Dans ce verset, se trouve la preuve que délaisser le jugement du Tâghoût, c’est à dire le jugement autre que le Qor’an et la Sounna, fait partie des obligations de la religion, et celui qui demande justice (au Tâghoût) n’est pas croyant, encore moins musulman. ».

    [Source : Taysîr al-‘Azîz al-Hamîd p.419]

    L’Imam Abû-l-Sa‘oud a dit quant à lui dans son exégèse au sujet du même verset :

    التعجيب والاستقباح على ذكر إرادة التحاكم دون نفسه مع وقوعه أيضا للتنبيه على ان إرادته مما يقضى منه العجب ولا ينبغى أن يدخل تحت الوقوع فما ظنك بنفسه

    « L’étonnement ainsi que la condamnation visent le simple fait de demander justice [au Tâghoût] sans y avoir recours (c’est-à-dire au jugement lui-même) et ceci pour avertir que la volonté de le faire suscite à elle seule l’étonnement ; et il n’est pas convenable de vouloir rentrer dans cette situation, alors que penserais-tu du jugement lui-même ».

    [Source : Tafsir Abou Sa‘oud 2/195]

    Le Cheïkh ‘Abd ar-Rahmân Ibn Hassan al-Cheikh, un des anciens érudits, a dit au sujet du verset où Le Très-Haut dit :

    {لاَ إِكْرَاهَ فِي الدِّينِ قَد تَّبَيَّنَ الرُّشْدُ مِنَ الْغَيِّ فَمَنْ يَكْفُرْ بِالطَّاغُوتِ وَيْؤْمِن بِاللَّهِ فَقَدِ اسْتَمْسَكَ بِالْعُرْوَةِ الْوُثْقَى لاَ انفِصَامَ لَهَا وَاللَّهُ سَمِيعٌ عَلِيمٌ} الآية. وذلك أن التحاكم إلى الطاغوت إيمان به.

    « Nulle contrainte en religion ! Car le bon chemin s’est distingué de l’égarement. Donc, quiconque mécroit au Tâghoût tandis qu’il croit en Allah saisit l’anse la plus solide, qui ne peut se briser. Et Allah est Audiant et Omniscient » (Sourate 2, verset 256)

    Il dit : « c’est ainsi que la demande de justice au Tâghoût est une croyance en lui ».

    [Source: Fath al Majid page 345]

    Donc mes Frères et Soeurs attention à ne pas recourir à la justice du Tâghoût.

    Evaluez ce commentaire : Thumb up 11 Thumb down 1

  3. vous pouvez toujours courrir que la cour suprême espagnole s’occupe du niqab étant donné que cela relève de la compétence de chaque région autonome d’Espagne et oui l’Espagne est décentralisé avec ses 17 régions autonomes à qui le pouvoir centrale à ceder certaines compétences.

    Evaluez ce commentaire : Thumb up 0 Thumb down 0