Fumer endommage la mémoire, les facultés d’apprentissage et le raisonnement

Une récente étude dirigée par des chercheurs britanniques sur près de 8800 personnes âgées de plus de 50 ans a mis en évidence les effets négatifs du tabagisme sur les fonctions cognitives du cerveau.

Slogan : fumer tue

Une récente étude dirigée par des chercheurs britanniques sur près de 8800 personnes âgées de plus de 50 ans a mis en évidence les effets négatifs du tabagisme sur les fonctions cognitives du cerveau.

Fumer réduit les fonctions cognitives du cerveau

C’est auprès de 8800 patients âgés de plus de 50 ans que les chercheurs du King ‘s College ont mené cette étude. Leur objectif était d’enquêter sur les liens entre les facteurs de risques de la crise cardiaque ou d’accident vasculaire cérébral (AVC) et l’état du cerveau. Des données sur la santé des patients et leur hygiène de vie ont été recueillies, des tests mesurant les capacités du cerveau ont été effectuées.  Il a été demandé par exemple aux participants d’apprendre un maximum de nouveaux mots ou de nommer un maximum d’animaux en une minute.

Les résultats de l’étude ont mis en évidence que les fumeurs avaient les résultats les plus faibles aux tests mesurant les capacités du cerveau. Selon les chercheurs du King ‘s College, le tabagisme détériore les fonctions cognitives du cerveau, il endommage la mémoire, les facultés d’apprentissage et le raisonnement. En 2010, une étude américaine avait démontré que les fumeurs de 40 ans  fumant en moyenne 2 paquets par jour avaient 2 fois plus de risques d’être touchés par la maladie Alzheimer.

Fumer, c’est mettre sa vie en danger

Plus généralement, le tabagisme est le premier facteur de risque du cancer, il est en outre responsable de 85% des cancers du poumon et de 50 % des cancers de la vessie. Sur le plan des maladies cardio-vasculaires, avant 45 ans, 80% des victimes d’infarctus sont des fumeurs et pour les gros fumeurs le risque est multiplié par 10.

D’un point de vue islamique, le statut de la cigarette en islam fait très peu débat.

La plupart des savants s’accordent à considérer aujourd’hui, eu égard aux données médicales (et autres…) disponibles, que la cigarette est strictement « Harâm »(interdite).

Il y a une règle générale qui a été déduite à partir de ce verset: Il n’est pas permis au musulman de consommer quoique que soit qui puisse mettre sa vie en danger, que ce soit immédiatement ou progressivement.

Lire la suite sur MuslimFr.com

Vos réactions : 0

*