Mélanie Georgiades (Diam’s) musulmane, voilée et heureuse

Après plusieurs années d’absence dans les médias, Mélanie Georgiades alias Diam’s réapparaît à la télévision. Dans une interview donnée sur TF1, elle revient sur son ancienne vie de star et sa conversion à l’islam, des paroles touchantes et débordantes d’émotions.

converti à l'islam

Après plusieurs années d’absence dans les médias, Mélanie Georgiades alias Diam’s réapparaît à la télévision. Dans une interview donnée sur TF1, elle revient sur son ancienne vie de star et sa conversion à l’islam, des paroles touchantes et débordantes d’émotions.

L’argent ne fait pas le bonheur

C’est dans l’émission 7 à 8 présentée par Harry Roselmack que Mélanie Georgiades est réapparue ce dimanche. Encore une fois, elle créé la surprise. Vêtue d’un jilbab, le sourire aux lèvres, c’est avec clairvoyance, sagesse et humilité qu’elle répond aux questions du journaliste. Dans un premier temps, il fut question de son ancienne vie de rappeuse avant que ne soit abordée la question de la religion et de sa nouvelle vie de maman.

Malgré le feu des projecteurs et la vie de star qu’elle menait, Mélanie confie qu’au fond d’elle, elle se sentait seule. Une solitude et un mal être qui l’ont entraîné jusqu’à la dépression, l’ancienne star indique avoir fait plusieurs séjours en hôpital psychiatrique et une tentative de suicide, une vie qu’elle ne souhaitait pas :  » Combien de gens ont fini pendus ou sous Prozac après avoir essayé d’être directeur d’entreprise. Je sais que c’est pas ça, et pourquoi ? Parce que j’étais ce chef d’entreprise, cette patronne, cette femme de business, mais j’étais malheureuse, seule dans mon lit, il m’arrivait de pleurer comme un bébé à pas savoir ce que je faisais sur Terre »

Sa découverte de l’islam

Croyante depuis toujours, baptisée, communiée, confirmée, Mélanie a découvert l’islam via une amie. Alors que celle ci s’apprêtait à prier, Diam’s décide de la rejoindre et de prier à ses côtés. Elle se prosterna pour la première fois, parla à Dieu et ressentis cette sérénité qu’elle cherchait tant. On lui recommande alors de lire le Coran. En séjour à l’île Maurice durant sa période de vacances, elle s’y emploie sans à priori. Au fur et à mesure de sa lecture, elle est touchée par le message Coranique, Diam’s décide d’embrasser l’islam et de devenir musulmane.

Les jours passent et Mélanie multiplie les lectures. Plus elle lis et plus sa foi et sa conviction se renforcent. Elle cherche à se rapprocher d’Allah et le satisfaire. Elle apprend à faire la prière et décide de se voiler. Dans un premier temps, elle adaptera son couvre-chef à sa tenue avant d’adopter le hijab légiféré.

Réactions

Bien entendu, les mêmes qui à longueur d’année prêchent la disparition des signes religieux dans l’espace public ont réagit à la conversion à l’islam de Diam’s mais surtout à la vue de son hijab. Voilà celle qu’ils avaient érigé en tant que femme libre insoumise et rebelle défendant la cause féminine, devenue musulmane et assumant avec fierté, intelligence et sagesse son voile la couvrant de la tête au pied.

D’une manière générale, les réactions ont été très positives. Stars, anciens collègues de scène, blogueurs, citoyens lambda…la nouvelle vie de Diam’s et le témoignage qu’elle porte ont été bien accueillis. Le journal Huffington Post indique d’ailleurs que l’émission 7 à 8 du dimanche 30 septembre a enregistré une record d’audience avec 5,7 millions de téléspectateurs. La conversion à l’islam de Diam’s passionne.

Du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest, la vidéo du témoignage de l’ancienne rappeuse à l’aise dans son jilbab suscite joie et émotions. Il ne serait pas étonnant qu’elle soit la cause de future conversions à l’islam.

Big-Up Project

Notre soeur Mélanie indique vouloir tourner la page de la musique. Maman d’une petite Maryam, un nouvel horizon s’ouvre à elle.

Après plusieurs séjours au Mali, au Sénégal…elle souhaite apporter son aide aux enfants en difficulté en Afrique. Pour y arriver, elle a fondé la fondation « Big Up project » qui a pour objectif « la protection de l’enfance défavorisée en Afrique par un soutien à des centres d’accueil de jeunes en difficulté et la mobilisation de bénévoles pour l’entraide et la solidarité internationale. »

La fondation a déjà quelques réalisations a son actif et de grandes perspectives devant elle.

Sur le même thème...

Oumma Zone

Les stickers de décoration islamique de vos rêves!

Vos réactions : 12

*