Aéroport de Londres : polémique autour d’une femme en hijab qui passe le portique de sécurité sans encombre

Voici une histoire relayée par le journal anglais Daily Mail. Nous sommes à l’aéroport de Gatwick en Angleterre. David Jones, créateur du personnage de dessin animé « Sam le pompier » attend son tour pour passer le portique de sécurité. Devant lui, une sœur portant le hijab passe sans encombre. C’est à son tour…

Contrôles de sécurité à l'aéroport

Voici une histoire relayée par le journal anglais Daily Mail. Nous sommes à l’aéroport de Gatwick en Angleterre. David Jones, créateur du personnage de dessin animé « Sam le pompier » attend son tour pour passer le portique de sécurité. Devant lui, une sœur portant le hijab passe sans encombre. C’est à son tour…

L’ancien pompier met le feu aux poudres

David Jones, 67 ans, ancien pompier retraité, ancien membre de la Household Cavalry (troupes d’élite à cheval de l’armée britannique), et créateur de « Sam le pompier », se trouve derrière une sœur portant un foulard, au portique de sécurité à l’aéroport. La sœur passe, sans aucun souci. Quant à David Jones, sa prothèse de hanche artificielle fait sonner le portique. Les agents de sécurité procèdent alors à une fouille superficielle comme le règlement l’exige, de l’autre côté du portique. Mais s’en est trop pour lui ! Comment se fait-il qu’une femme voilée passe le portique aussi facilement, et que lui se fasse contrôler de la sorte ! S’en est trop et il ne peut s’empêcher de laisser sortir la phrase suivante :

« Que se passerait-il si j’avais un foulard sur mon visage ? »

Une femme du personnel de sécurité, étant de confession musulmane, prend mal cette remarque déplacée et la juge raciste. Elle est immédiatement rejointe par une de ses collègue également musulmane, et toutes deux « profondément affligées », arrêtent David Jones et le place en détention une heure durant.

Le pyromane, la victime

David Jones se dit aujourd’hui outré par la manière dont il a été traité à l’aéroport anglais, et est certain qu’il a été victime d’un acte non anodin. Pour lui,  « les contrôles doivent être les mêmes pour tout le monde ». Il pense que cette femme, avec ce voile la recouvrant presque entièrement (à part le visage), a passé ce stade du contrôle trop facilement…

« Si je portais un voile sur mon visage, je me demande ce qui arriverait ».

Pour Mr Jones, cette phrase n’aurait jamais dû être prise avec autant de sérieux… Elle aurait dû être comprise par l’ensemble des personnes autour de lui, de l’humour sans condition. Pourquoi ces femmes musulmanes ont eu mal, et en quoi ces paroles ont-elles été irrespectueuses ? C’est à ni rien comprendre ! L’islamophobie est tellement banalisée qu’on ne comprend plus pourquoi de tels propos peuvent être passible de sanctions encore aujourd’hui dans certains endroits du globe… Lorsque les deux femmes de la sécurité lui ont réclamé des excuses lors de son heure de détention, il a répondu : « Je n’allais pas faire des excuses, je n’avais rien fait de mal » !

Il tente en vain de s’expliquer dimanche, avec du recul : « Ce que j’ai dit n’avait rien à voir avec la religion de cette femme. C’était juste le fait que son visage était couvert et elle semblait avoir passé au travers du protocole de sécurité sans le montrer totalement. » Or, le visage de cette femme n’était pas voilé. Elle portait le hijab, et non le niqab. Et quand bien même cette dernière aurait porté le niqab, en qualité de qui se permet-il de juger opportun de faire ce genre de remarque aux agents de sécurité ? Il dit avoir ressenti

« Quelque chose comme 1984 semble s’être passé dans l’aéroport de Gatwick. Je sens que mes droits en tant qu’individu ont été violés. Ce que j’ai subi relève de l’intimidation et de la détention. Je ne suis pas opposé à un tel niveau de sécurité mais il doit être égal pour tous. »

David Jones a l’intention de porter plainte contre l’aéroport de Gatwick et la compagnie British Airways. Même s’il a reconnu que ses propos ont pu être jugés blessants, il n’a pas conscience que ses paroles ont été irrespectueuses vis à vis de cette voyageuse devant lui, vis à vis des deux femmes agent de sécurité de confession musulmane qui se sont senties injuriées, et des agents de sécurité tout simplement qui d’après lui négligent les règles de sécurité élémentaires. Les lois britanniques n’empêchent nullement les femmes de se couvrir les cheveux, ni d’ailleurs de se couvrir le visage dans les aéroports, tant que ces dernières montrent leur visage lors des contrôles de passeports.

Une pensée binaire, bien reflétée dans les épisodes de « Sam le pompier » : le bien et le mal sont définis et ne laissent place au raisonnement de l’Humain, à ses sentiments. Un épisode de sa vie, qui lui, ne passera pas sur petit écran, et restera illustré de noir et de blanc…

Vos réactions : 14

*


  1. Salam !

    Face à toutes les attaques, les insultes et les interdictions contre les musulmans, ce qu’il vient de vivre… n’est que grain de poussière.

    Cracher sur du musulman est devenu tout à fait anodin, et même dans certain cas, c’est l’argument qui fait mouche !

    Evaluez ce commentaire : Thumb up 3 Thumb down 2

  2. En France les agents de sécurités « même Musulmane » seront avec le dessinateur. Mais a Londres c’est coup pour coup.
    VERY GOOD SISTERS.

    Evaluez ce commentaire : Thumb up 22 Thumb down 1

  3. salam alaykoum,

    hahahaha j’ai bien rigolé en lisant l’article! cet âge n’a juste pas compris que la soeur en hijab est passé sans encombre car il n’y avait rien a signalé!

    lui s’il n’avait pas eu sa hanche artificielle sa n’aurait pas sonné non plus, donc sa prouve bien que les agents de sécurité (quelque soit leur religion d’ailleurs) ont bien fait leur travail…

    donc concrètement de quoi se plaint-il au juste?

    il est ridicule plus qu’autre chose a créer des problèmes là où il n’y en a pas!.

    Evaluez ce commentaire : Thumb up 5 Thumb down 1

  4. ce mec est malade de la phobie,d’après les psychitres une phobie peut se guérire, mais faudrait-il lui rappeler qu’un portic de sécurité n’est pas sujet aux maladie de l’homme, donc il ne peut pas avoir de phobie du foulard islamique. je ne sais pas qu’elle aura été sa réaction si c’était une nonne qui était devant lui et qui a passé le portic sans problème. mais le problème chez ces gens, que meme, le plus grand des psychiatres ne comprendrait pas, c’est qu’ils ramenent tout ce dont ils se plaignent inconsciemment aux musulmans. c’est à peine incroyable. il ne manquerait plus que ça! cher monsieur le prtic a sonné lorsque vous etes passé, je ne vois pas le rapport du tout avec la femme voilée. je me permets de ne pas reprendre vos noms dans mon commentaire pour ne pas tomber dans le piège de la publicité que vous voulez vous faire, je le considère comme un fait banal dont se plaint la communauté musulmane. je leur demanderai d’etre endurants et se plaindre au plus HAUT. à bon lecteur

    Evaluez ce commentaire : Thumb up 2 Thumb down 1

  5. Assalam aleykoum,

    J’aimerais réagir sur le fait rapporté suivant :
    « … et le place en détention une heure durant »

    Même si j’imagine très bien la scène (au passage ce genre de réflexions on en entend tous les jours hein …), je trouve leur réaction un peu disproportionnée. Une réflexion du même genre ou une remarque bien sifflée aurait fait l’affaire je pense.

    Evaluez ce commentaire : Thumb up 2 Thumb down 2

  6. As Salam Alekoum Frères & Soeurs,

    je précise que suis Musulman depuis 5 ans maintenant et je me permets de réagir à cette article et surtout certains de vos commentaires…

    L’islam est-il intolérent ? non certainement pas… et pourtant il aura simplement fallu remettre poliment ce monsieur à sa place… le placer en détention pour ce genre de remarque est effectivement un abus d’autorité et ne peut que rendre ce monsieur encore plus islamophobe… sans compter la presse qui évidemment en profitera pour montrer au monde entier l’intolérence de l’Islam… Nous n’avons pas besoin de ça… montrons l’exemple au lieu de céder si facilement à la frustration, à Shaytan.. sinon nous ne valons pas mieux qu’eux…

    Evaluez ce commentaire : Thumb up 9 Thumb down 0

  7. Salam ‘alaycoum,

    Je trouve la situation très drôle. Même s’il est vrai qu’être détenu 1h pour une phrase raciste ça peut choquer, je pense que c’est un rappel à l’ordre concernant de simples valeurs morales. Aujourd’hui beaucoup de personnes pensent que balancer une petite phrase islamophobe pour se faire plaisir n’aura aucune conséquence si ce n’est blesser la ou les personne(s) en face. Nous n’avons pas l’habitude d’une telle réaction de la part des forces de l’ordre (ou des agents de sécurité etc), mais ces femmes n’étaient pas seules dans l’aéroport, et cette salle de détention n’était pas cachée. Il existe encore des endroits sur terre ou le non respect d’autrui est « puni ». C’est une leçon, et peut être qu’il en sera reconnaissant un jour (qui sait ?). Ne prêtons pas de mauvaises intentions aux deux sœurs qui l’ont arrêté. Elles n’ont pas été sauvages, ne l’ont pas humilié, ne l’ont pas frappé… Il ne faut pas être outré :) Il a de plus remis en question le mode de fonctionnement de la sécurité de l’aéroport, certains ont été arrêté pour moins que ça ;)

    Evaluez ce commentaire : Thumb up 6 Thumb down 1

  8. As Salam Alekoum !

    veuillez me pardonner mais je comprends pas en quoi dire
    « Que se passerait-il si j’avais un foulard sur mon visage ? » insulte L’Islam… ! ou est Islamophobe…
    Le foulard n’est pas uniquement réservé aux musulmans,
    même si on peut imaginer que ce monsieur ne doit évidemment pas beaucoup aimer les musulmans…
    A mon avis, c’est plutôt son comportement général qui a été sanctionné mais l’article n’en parle pas… Néanmoins je continue de penser que nos Soeurs ont abusé de leur autorité… Enfin il est vrai qu’en subissant chaque jours des insultes ou des regards… on peut avoir envie de leur donner une petite leçon… Qu’Allah nous aide et nous guide pour ne pas céder à la provocation des mécréants…

    Evaluez ce commentaire : Thumb up 2 Thumb down 1

    • Wa alaycoum salam,
      Arrêtez de vouloir nous faire passer pour des frustrés souhaitant faire mordre la pelouse au premier venu… C’est clairement des paroles racistes, et il me semble que des paroles racistes vis à vis d’autres communautés sont parfois punies davantage ? Elle lui ont juste fait un rappel à l’ordre, car si toutes les paroles de ce type étaient tolérées dans nos sociétés cosmopolites, ça se transformerait vite en guerre civile ! Je ne me suis jamais permise de faire une remarque à haute voix contre quelqu’un, ou alors en m’adressant directement à la personne concernant des faits établis, mais jamais contre sa coiffure de punk, son étoile de david ou sa casquette… Certaines personnes ont besoin d’être recadrée, et je ne pense pas que ces deux femmes ont péché en voulant le prendre à part pour lui demander des comptes…

      Evaluez ce commentaire : Thumb up 4 Thumb down 1

  9. salam aleykoum,je trouve ce monsieur mal élévé vu son age et tout simplement pourquoi faire une attaque sur le foulard jusqua présent ,ils font semblant qu’ils ont rien compris!!!oh si je dis stop et je dis macha allah a nos soeurs ,qu’allah nous montre la guidée ,c’est que l’heure est venue pour eclairer tous le monde et remettre en place chque individue. leur faire un rappel ……….qu’allah nous aide et nous guide….amine .salam aleykoum ……….

    Evaluez ce commentaire : Thumb up 0 Thumb down 1

  10. Assalamou alikom;
    Voilà les voeux de cet individu sont exaucés malheureusement! Maintenant ( depuis deux semaines seulement) les femmes sont obligées à enlever leurs foulards aux aéroports en France. Et puis quoi encore?! C’est une atteinte à nos valeurs en tant que musulmanes! Réagissez mes soeurs pour mettre fin à ces descriminations qui n’en finissent plus!

    Evaluez ce commentaire : Thumb up 1 Thumb down 1